Bilan orthodontique

 

 

Si un traitement orthodontique est envisagé, l'orthodontiste va prescrire des examens complémentaires (radiographies, moulages en plâtre,  photographies), faire un bilan clinique précis (avec des mesures et des constructions) pour proposer un plan de traitement adapté à la situation particulière du patient.
Plus d'infos sur infosoins.fr



DEROULEMENT DU BILAN ORTHODONTIQUE

Il permet d’établir un diagnostic et un plan de traitement précis.
Il est réalisé en plusieurs étapes :


1) 1ère consultation


Elle consiste en :

  • Un interrogatoire précis sur le passé dentaire et médical du patient : un questionnaire médical devra être rempli par le patient ou un de ses parents.
  • Un examen du visage, de la bouche, des dents, des fonctions orofaciales (déglutition, respiration, mastication)
  • Une prise de photographies

Ce rendez-vous permettra à l’orthodontiste de répondre à vos premières questions.
Au cours de cet examen clinique, l’orthodontiste déterminera si le patient a besoin d’un traitement et si c’est le bon moment pour commencer.
A l’issu de dette consultation, si un traitement est nécessaire, un devis vous sera remis pour la réalisation du bilan orthodontique précis.Si le patient décide alors de poursuivre, deux autres rendez-vous seront fixés après validation du devis :

   

 

 

2) Un rendez vous pour la réalisation d'examens complémentaires qui permettront à l’orthodontiste de confirmer son diagnostic clinique.

  • Prise de clichés radiologiques : panoramique dentaire et téléradiographie de profil et de face  
  • Prise d’empreintes pour réaliser les moulages d’étude.
 

Le diagnostic de la malocclusion pourra alors être posé ou confirmé.
Les radios seront étudiées par l’orthodontiste avec des traces céphalométriques qui lui permettront de déterminer la position des dents et des mâchoires par rapport à une position idéale déterminée pour le patient.

 

Les moulages permettront de quantifier les encombrements dentaires et d’examiner les relations inter arcades.

L'orthodontiste pourra alors fixer ses objectifs de traitement et établir son plan de traitement.

3) Un rendez-vous de compte-rendu ou rendez-vous de bilan durant lequel nous vous exposerons le diagnostic et le plan de traitement.

                       

A ce moment, le patient (et sa famille) seront informés du type d’appareil nécessaire (Plusieurs appareils différents peuvent être nécessaires au cours d’une même phase de traitement), de la durée prévisible du traitement ou de la phase de traitement concernée.

La durée ne peut être qu’approximative car elle dépendra de la coopération du patient, d’une réponse individuelle au traitement qui n’est jamais totalement identique , d’un degré d’incertitude sur la croissance faciale résiduelle et de la persistance d’une parafonction comme la déglutition avec interposition de la langue.

Après avoir débattu de l’amélioration attendue, des contraintes et des risques éventuels du traitement ou de l’abstention de traitement, une feuille d’entente préalable à envoyer à votre caisse d'assurance maladie (patient âgé de moins de 16 ans) vous sera remise ainsi qu’un devis et un consentement éclairé.
 





Le traitement pourra débuter 2 à 3 semaines après (temps nécessaire pour obtenir un accord tacite de la caisse d’assurance maladie).C'est à ce moment là que sera recueilli le consentement éclairé.